• Colère

    Sortir de la peur.

    Dans le lit douillet où je ne dors pas, la peau commence à suer par la colère. Une peur jaillit. Peur de dormir, de perdre quelque chose ? Je ne peux pas me défaire de cette soudaine colère. Je peux dire tout ce que je pense et tout ce que je ne pense pas.

    Mon coeur s'emballe, une douleur vient frapper mon crâne. Je continue de croire en moi. Je suis égoïste ? Je tremble de peur, de remords, mais je continue.

    Douce voix de mon amoureuse. Ne t'énerve pas, ne t'énerve pas Coralie, qu'as-tu ? Mais voyons, tu ne sens pas que tu es ridicule ? De quoi as-tu peur tout à coup ? Pourquoi suis-je toujours la victime ? Tu peux te taire ! me laisser parler ?

    Je ne veux pas qu'elle souffre, je l'aime. Toutefois, à travers cette boîte qui me tue par ses ondes, je n'y pense pas. Je ne pense pas à sa douleur.

    Je repense seulement à cette grosse cigarette qui fait tourner la tête.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Février 2006 à 14:01
    J aime bien cet endroit
    c sympa, petite lumiere tamisee, paroles interessantes. je repasserai. A+
    2
    Vendredi 10 Février 2006 à 14:39
    Merci
    c'est gentil. A bientôt alors
    3
    Vendredi 10 Février 2006 à 19:15
    Colère
    Que ce cri soit toujours une lutte pour la vie, pour l'amour d'elle. Je te souhaite beaucoup de cris-souffles, pour que des colères rejaillisse la joie de la réconciliation, réconciliation avec le bonheur d'elle...
    4
    Vendredi 10 Février 2006 à 20:48
    Il n'y
    a pas de bonheur ce soir. Il n'y a que du malheur.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :