• Emeline...je me souviens

    Je me souviens de ces jours passés, le bras en sang, les cigarettes au bec, Indochine dans le balladeur. C'est au moment où Emeline est rentrée dans ma vie. J'ai dit "j'arrête de fumer, de boire, de me faire mal" En une semaine, je me suis saoulée, j'ai saigné, j'ai repris la cigarette.

    Je me souviens qu'Emeline faisait partie de ces rêves qu'on croit irréel, qui deviennent pourtant une réalité. Je me souviens de nos rencontres, les rendez-vous devant l'Eglise, les derniers mots devant la boucherie chevaline, cela me ferait si mal de perdre ces souvenirs.

    Nous étions assises, devant la Dordogne, il faisait toujours chaud, en novembre. On parlait, on regardait les passants, les canards, les oiseaux, je sentais son odeur, c'était si dur de l'approcher, si impossible, me semblait-il.

    Et maintenant, je me souviens que cela fait un an qu'Emeline fait partie intégrante de ma vie, que nous nous sommes écrites des lettres entières, d'amour, de doutes, de surprises, d'histoires extravagantes. Quelle évolutation ! Emeline devient "femme", vit dans un appartement tandis que je continue à vivre dans le rythme lycéen.

    Je ne perds pas mon temps avec elle. Elle est aussi mon inspiration.

    Les femmes sont généralement des sources d'inspiration car elles peuvent tout faire, tout être. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :