• Festival

    Photo : Festival After Before

    Hier soir, la pluie nous éclabousse ; nous attendons de passer une bonne soirée. On entre à deux dans le Centre Culturel. Seuls une dizaine de personnes sont là. Il fait plus chaud que dehors, la musique lointaine me prend déjà au coeur. Les concerts me redonnent le goût de vivre, et confiance. Pourtant, mes pieds tremblent, mes jambes aussi lorsque je me mélange au pas des autres. Tout mon corps, emporté par le rythme calme, semble se diviser. Je vole. Peu à peu, je ferme les yeux. C'est ça la musique, fermer les yeux, se faire bercer par ces guitares, ou ces machines infernales, et puis se taire, crier, siffler, boire, fumer...

    Mon ami est près de moi, tantôt épuisé, tantôt joyeux, qui danse doucement, qui se laisse lui aussi descendre dans cet univers de La, Sol, Do...J'aime les gens qui hurlent, qui sautent, qui lèvent les bras pour rien, qui ne savent plus s'ils doivent rire ou pleurer. J'aime les gens qui se traînent par terre en criant, en s'accrochant aux pieds de la chaise pour se remettre debout. J'aime les gens dont les yeux ne suivent plus la tête, qu'ils tournoient d'un côté, d'un autre, qui piquent le shit dans les poches de leurs amis. J'aime aussi ces longs baisers, ces câlins des amoureux, qui rient, qui ont l'air les plus heureux...

    On va s'asseoir, épuisés. La musique me donne chaud, la fumée use mes yeux. On fume un peu, mais on a rien pour faire tourner la tête. Tant pis, on se contente de ce tabac qui gise peu à peu dans la poche. Comme des enfants, on s'amuse avec nos briquets que nous venons d'acheter ; un orange pour lui, un vert pour moi. Parfois, on ne parle pas, on observe les pas décidés des gens qui ont bu, des gens qui ont pleuré, des gens qui ne termineront pas bien la soirée. Je pense à mes parents qui auraient peur de voir dans quel monde nous vivons aujourd'hui.

    De ma place assise, j'aperçois deux jeunes filles, enlacées qui s'embrassent fougueusement. De cette même place assise, mon corps se met à trembler, de peur, de surprise et d'envies...Les jeunes filles, comme pour narguer tout le monde, continue leur baiser au rythme lent de la musique. Je ne savais pas que c'était si beau. Je ne savais pas que ça semblait si doux. J'imagine les doigts qui glissent sous leur peau, leurs respirations qui s'accélèrent par le désir, les ... Je suis comme elles, me dis-je. Une joie vient s'engouffrer au fond de mon estomac, une joie d'avoir le privilège de vivre ce qu'elles vivent.

    Je n'ai rien compris ; mais depuis ce matin, je suis heureuse.


  • Commentaires

    1
    Utopique
    Dimanche 5 Mars 2006 à 20:59
    Toujours...
    aussi touché de lire tes textes, qui parlent de tout, mais avant tout de la vie. Toujours aussi séduite de te découvrir de cette façon...mon amour.
    2
    Coralie. Profil de Coralie.
    Dimanche 5 Mars 2006 à 21:37
    ça fait
    plaisir de te voir un peu ici...ça me semble plus beau tout à coup.
    3
    Lundi 6 Mars 2006 à 17:08
    Ces jeunes filles...
    ...qui se rapprochent de celles que je regardais, cachée derrière mon verre à pied, au restaurant. J'avais huit ans. Elles s'embrassaient devant moi, me regardant de temps à autre, comme pour me défier, m'amuser et me dire c'est ça, le véritable lien entre les corps. Peut-être pour ça que maintenant je vais faire ma vie avec une fille, qui sait ? Joli texte en tout cas... :)
    4
    Mim\'
    Lundi 6 Mars 2006 à 19:20
    Lol...
    ...j'ai peut-être été trop brouillone dans ma façon de formuler les choses, comme à mon habitude... mais aurais-tu un mail par hasard où je puisse t'écrire ? Si tu avais compris ce que je demandais alors autant pour moi... Bises Mim'
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 6 Mars 2006 à 21:54
    J'avais compris ;)
    tu n'es pas brouillonne. Au contraire, tu as l'air de bien écrire ! Je t'ai envoyé un message mais tu n'as pas dû le voir...bises Mim'
    6
    Mim'
    Lundi 6 Mars 2006 à 22:07
    Je suis...
    ...en train de me demander si je n'ai pas un problème mdr, je ne vois pas où tu as pu me laisser ton mail... On va mettre ça sur le compte de la fatigue :)
    7
    Lundi 6 Mars 2006 à 22:29
    Siiiiiiiii
    tu sais, dans les blogs, quand tu mets ton identifiant et ton mots de passe, tu vas voir inscrit "vous avez un nouveau message" c'est une messagerie interne du blog ! Bise...
    8
    Josee
    Mardi 7 Mars 2006 à 14:38
    Un
    Bisou en passant ma coralie. Je vois que tu as l'air d'avoir la forme. Tu décris si bien ces moments qu'on s'imagine avec toi la bas. Bonne journée jeune fille.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :