• Voilà, il ne me reste plus que huit heures de travail.

    Je suis presque en vacances. Et je suis contente de tous ce que je ferais après. J'ai pris confiance en moi dans l'entreprise, j'étais moins timide que d'habitude, j'ai même su prendre des initiatives.

    Bref, tout va bien..!

    votre commentaire



  • J'ai passé une agréable journée en compagnie de mon amoureuse. C'est une belle récompense après 48 heures de travail répétitif. Mes parents disent être fier d'avoir une fille "bosseuse", eux qui avaient l'habitude d'une adolescente traînant les pieds, soit disant fainéante, bordélique, utopique...


    Comme quoi, on peut surprendre encore les gens, même à 18 ans, même à 40 ! Ma mère m'a surprise, il y a 15 jours, à vomir une quantité folle de punch devant sa propre famille. Elle qui détestait tant l'alcool.




    2 commentaires


  • Quand on revient d'un week-end passé avec son amoureuse (et son oiseau !), on a comme un vide autour de nous. On aura beau être entouré par les membres de la famille, les oiseaux, faire des activités, écrire, chanter, on aura la désagréable sensation d'être seule.




    C'est ce qui se passe à chaque retour. Tout est calme, le lit est calme. Personne ne me réveille la nuit pour me demander si je vais bien (lol), si je suis vivante (lol), personne ne me prend dans ses bras...C'est tout vide. Je me réveille à six heures, je me lève plus ou moins tôt, je fais le ménage à faire et puis, je compte les jours qui me séparent d'Elle.

    2 commentaires


  • C'est vrai, c'est un peu ironique, avec tout ce qui s'est passé ces dernières semaines, je n'ai pas entièrement confiance à cette phrase.



    Mais parfois je me dis que c'est également la volonté qui compte, parfois, on doit savoir se forcer pour obtenir les choses. Curieusement, je n'y parviens pas. Je me prélasse sur une chaise, au milieu de mes livres et mes écrits, et puis j'attends. Je fais des rêves à dormir debout, je ne dors qu'à 3 heures du matin et me réveille à 7 heures.



    Je rêve, je pense, je réfléchie, ...





    Comme la vie est belle.






    PS : "La vie est belle", très bon film.

    2 commentaires



  • Pour oublier les malheurs, les injustices, les décès, les accidents, les maladies, on trouve des choses à faire. Aujourd'hui, c'est un bon repas dehors, accompagné de mes oiseaux qui piaillent (quoiqu'ils se sont endormis) avec frites, moules et glaces. Des petits plaisirs de la vie.


    J'aime comment les enfants sont excités à l'idée de manger une glace. Je ne me souviens pas d'avoir été comme ça. Je me souviens essentiellement des petits insectes dans les cheveux, des repas infinis et de la douche parce que j'avais trop transpiré. Je filme les petites filles parce que d'ici 10 ans, elles n'auront plus cette joie qu'elles ont de jouer avec mon frère.


    Je prépare désormais mes vacances.

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique