• La peur au ventre

    la soirée après cette "rupture" a été mouvementé. J'ai entendu au téléphone, ses pleurs et je n'avais qu'une envie depuis trois heures, c'était de dire "je me suis trompée, je ne voulais pas !" Mais je continuais à me taire, à pleurer silencieusement...

    on a fini par se retrouver à deux, de nouveau en couple. Elle me disait : "il faudra du temps pour tout recommencer, tu m'as fait mal, tu m'as quitté, souviens-toi que tu m'as quitté"

    j'ai eu un coup de folie, il fallait que j'aille la voir. Le lendemain, je suis allée chercher mes billets, peu importe le coût, je pars la voir. J'ai laissé une feuille traîner sur la table ; papa, maman, je suis à P********, ne vous inquiétez pas, je rentre ce soir..."

    Le train est parti. J'avais peur, je me sentais bien et mal. Je pensais à son visage, de nouveau sur ma poitrine, à son corps, à sa peau...Après une heure et demi de voyage, j'ai entamé les quelques kilomètres à pieds, je regardais la cathédrale qui se rapprochait de moi.

    je suis arrivée chez elle. Elle était là, dans un désordre...au téléphone, ni surprise, ni contente, ni choquée...J'en pouvais plus de désir, elle n'avait rien de charmant ce jour-là, elle était triste, elle était en pyjama...et pourtant...

    on a parlé, j'ai pleuré, j'ai regretté, je m'énervais...j'avais la peur au ventre : elle ne m'aime plus, elle me rejette...

    on avait seulement trois heures à nous deux. On a fini par faire l'amour...c'était sensationnel... J'ai repris le train, un sentiment très étrange m'a envahi, mais une fois parti, après nos pleurs et nos rires, elle a fini par me dire "je suis contente, mais c'est tout..."

    Je voudrais juste qu'elle sache que je l'aime...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 14:46
    bouleversant
    aveu...Déclaration sincère et tendre, Coralie...Ton bref voyage est la preuve de combien tu tiens à elle.
    2
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 15:26
    citation
    -Je crois vous aimer. -Quand en serez-vous sûre? -Quand nous serons séparés. Robert Merle (Madrapour)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 15:26
    citation
    -Je crois vous aimer. -Quand en serez-vous sûre? -Quand nous serons séparés. Robert Merle (Madrapour)
    4
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 16:08
    citation
    tellement vrai...en tout cas, pour moi...
    5
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 16:08
    Volcane
    elle ne le voit pas encore comme ça, elle me dit "il faut attendre, il faut attendre..." Alors j'attends.
    6
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 17:26
    Coralie,
    on ne se connait pas, je découvre, j'aime. J'espère que ça va aller.
    7
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 17:37
    bonsoir
    colline...bienvenue à toi... ;)
    8
    macolline
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 17:42
    oh, je sais
    ça a l'air un peu égoïste là comme ça... J'arrive dans la déroute, dans les moments gauches qui font des bleus au coeur mais on choisit pas quand on découvre de nouveaux nids intéressants. :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :