• Montagnes...

    Quand on est à la montagne, ça n’est pas seulement le paysage qui nous enchante. C’est l’air, l’odeur, le sentiment de planer au-dessus et autour de ces immenses Pyrénées. On a le sentiment de voler, de vivre un rêve et tout nous émerveille. Mon amoureuse prenait des photos, je préférais me poser et observer doucement les oiseaux qui piaillaient et qui semblaient heureux. En vacances, les gens paraissent moins stressés tandis que les autres, coléreux, pressés, énervés klaxonnent, bousculent et râlent…  C’est ce que nous sommes ici, malgré la campagne, malgré l’odeur de la terre, de mes oiseaux, des chiens qui gambadent dans les chemins ; malgré la douce pluie le soir qui endort, ou le tonnerre qui résonne entre les deux plaines.

     

                Dans la tente, on oublie le confort du lit pour se satisfaire d’un matelas peu gonflé, d’un lit un peu bancal, on oublie les murs qui protègent de l’eau et du froid pour se plaire derrière ces petits toiles humides le matin. On oublie aussi les ordinateurs, les prises, les chocolatines réchauffées par le micro-onde trempées dans du lait bien chaud et crémeux. On adore les moutons qui nous observent, on adore se sentir mal, sale et aller se doucher dans de petites douches tièdes après notre journée de marche. Les douches sont méritées, notre pizza aussi. La montagne donne une idée plus jolie de ma vie, de notre vie, comme si finalement un paysage changeait les mentalités, les idées. Comme si finalement, j’avais envie de réussir ma vie dans l’éducation, comme si je voulais encore plus écrire. Un paysage, un petit séjour peut-il faire changer l’avenir ?

     

                A la montagne, plus de mamans et de papas pour nous rendre service, pour nous aider à monter la tente, la défaire, pour nous faire les courses, pour nous donner des ordres. Nous étions en totale autonomie, malgré un coup de téléphone pour me rassurer (problème de pénurie de carburant !) Mais nous avons réussi, hier nous sommes rentrés après 5 heures de route et de ballades, nous sommes rentrés fatigués, épuisés, en sueur mais heureuses de ces trois petits jours. Sans compter que nous avons les mêmes projets lointains.


  • Commentaires

    1
    Utopique
    Lundi 29 Mai 2006 à 18:18
    Merci...
    pour ce petit mot qui me rappelle tant de bons souvenirs. J'espère faire encore de belles promenades, découvrir encore d'autres paysages somptueux...avec toi.
    2
    Lundi 29 Mai 2006 à 19:01
    Moi
    aussi ma chérie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :