• Rêve curieux

    (Mon amoureuse est rentrée chez elle) (je rêve beaucoup actuellement)


     


    Cette nuit, je me suis encore bien amusée. Moi qui n'aime pas dormir, je dois dire que mes rêves me font vite changer d'avis !


     


    Je me promenais dans le jardin quand je découvris que j'étais accidentellement enceinte. Surprise et à la fois contente, je courus le dévoiler à mon père qui me promit de faire son possible pour que mon enfant soit "bien". J'étais enceinte de 3 mois et il me tardait de savoir s'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon. L'idée d'être à 18 ans mère me perturbait mais j'étais si heureuse que mon bonheur prit le dessus.


    Un moment, mon père vint me voir en me déclarant : "Ca y est, ma fille, tu viens de mettre un enfant au monde". Stupéfaite que ma grossesse dure seulement trois mois, je courus interrogée mon père sur le sexe de mon enfant. Il tendit un fier sourire en me disant : "c'est une fille." Je décidai comme je l'avais toujours rêvé : Elisa. J'étais dans le jardin à nouveau et je dansais, je chantais, je courais, heureuse de vivre quelque chose d'extraordinaire. Puis, je revins dans la "réalité" en demandant à mon père :


    _Où l'as-tu mis ?


    _Dans la couveuse, pour le réchauffer, répondit-il.


    Il me tendit la couveuse (bizarre) que j'ouvris délicatement. Je perçus un bout de poisson cuit en train de brûler. Je m'écriai :


    _Tu es en train de la faire crâmer, papa ! Regarde, elle est toute noire sur le dos !


    Le poisson ne m'étonnait guère.


    Peu de temps après, je me retrouvai dans un bar en compagnie d'un homme qui m'expliquait le fonctionnement spécifique de cet établissement.


    _C'est un bar pour aveugles. L'homme qui sert te roule également les cigarettes avec la machine. Dans ce bar, tu ne fais rien d'autres, on te fait tout. Et dehors, il y a une terrasse avec une vue surprenante.


    Une femme vêtue d'une seule chaussette rayée et de couleur fit son apparition. Je reconnus ma pionne (à l'internat lorque j'avais 16 ans).


    _On dirait que tu es Carole.


    _C'est moi me dit-elle.


    On sortit tous les trois sur la terrasse où une vingtaine de personnes attendaient le concert d'un DJ. J'appris que nous étions à Marseille. C'est vrai que la vue était magnifique mais au lieu de la regarder, je regardais à nouveau Carole. Je hurlai :


    _Carole ?


    _Oui c'est moi ! s'impatienta-t-elle.


    Au loin, je vis la scène du DJ et un jeune algérien se coucher dans l'arrêt de bus qui se trouvait en plein milieu de la terrasse de bar. Il dit à ses amis :


    _A Marseille, on ne peut jamais dormir !


    Je riais puis je me retrouvai seule avec Carole. Je me souviens encore de sa grossesse, de sa petite fille qui était née au mois de mai. J'étais alors fière de lui annoncer :


    _Tu sais que j'ai également une fille ! Regarde (je sors mon oiseau), c'est mon enfant et elle s'appelle Elisa.


    Surprise, elle fronça les sourcils et me déclara :


    _Ce n'est pas un enfant, c'est un oiseau.


    _Non ! répondis-je, il s'agit d'un enfant mi-homme, mi-oiseau. En fait, la gestation ne dure que trois mois et j'ai accouché il y a peu de temps. Tu comprends ?


    Et puis, j'ai dû me lever !


  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Août 2006 à 11:55
    LOL
    coralie tu as des rêves vraiment hallucinants, tu dois pas t'ennuyer la nuit lol. Bisous ma belle.
    2
    Jeudi 17 Août 2006 à 16:56
    ah
    ça je m'ennuie pas c'est sûr !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :