• Soupirs

    Le neige fond peu à peu. Il en est bien tombé 15 centimètres hier. Ma famille se croyait à la neige, préparait les bonnets, les luges, il ne manquait plus que la tartiflette. Le soir :

    " Regarde Coralie, on dirait un chalet avec tous les vêtements, les chaussettes, les bonnets qui traînent sur les chaises..."

    Je ne les suis pas dans leurs périples, la luge, les amis, les fous-rires. Je dois travailler, je viens de retrouver un intérêt pour ma formation, un intérêt à mon travail et à mes passions. Je ne peux pas me laisser prendre par des jeux.

    Je me laisse cependant prendre par la peur des chiens, ces chiens qui me menacent à travers des murs et des barrières. Je me laisse prendre par la peur du noir où je vois encore ces tâches blanches. C'est une façon de rester dans mon esprit enfantin.

    A l'adolescence, on dort avec des peluches, et on embrasse les garçons (ou les filles) A l'adolescence, on mange des bonbons à la fraise et on fume. On a peur de tout mais on ose tout. On veut papa et maman avec nous mais on les rejette...On est con, au fond...


  • Commentaires

    1
    Utopique
    Dimanche 29 Janvier 2006 à 14:48
    A l'adolescence...
    on commence surtout à apprendre à vivre dans un monde qui ne nous convient pas forcément...
    2
    Dimanche 29 Janvier 2006 à 14:54
    Cela
    veut dire la même chose puisqu'on ne veut pas grandir et qu'on fait tout pour grandir quand même.
    3
    Lundi 30 Janvier 2006 à 12:09
    tu sais Coralie...
    on le reste toujours un peu...Et je dors encore avec des peluches, et je mange encore des carambars ou des nounours en chocolat...
    4
    Merankori.
    Lundi 30 Janvier 2006 à 19:03
    Bon courage
    Pour ton travail, je suis aussi dans une période où je fais activement mes devoirs, je sais ce que c'est. Et puis oui à l'adolescence on est encore un être qui se contredit énormément... A mon sens il faut grandir en gardant son âme d'enfant. Toujours ouvrir les yeux avec une certaine curiosité...
    5
    Lundi 30 Janvier 2006 à 20:10
    Volcane
    Tu sais que ça me rassure beaucoup ce que tu me dis. Seulement, parfois j'ai l'impression d'être une vraie gamine, et parfois je me sens presque adulte (sans le vouloir) Dès que je sens que les gens me respectent en tant que "grande personne" j'ai peur et j'ai envie de fuir. Je sais, il suffit de garder son âme d'enfant et tout ira pour le mieux. ;) bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :